Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Coquilles Saint Jacques

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 26 octobre 2011

Fête le Gout du Large les 12&13 novemebre à Port en Bessin



La traditionnelle fête de la coquille et des produits de la mer aura lieu à Port en Bessin.
Chants marins, dégustations, coquille à gogo, portes ouvertes et démonstrations à tous les étages. Et pour toutes vos questions sur la qualité de nos produits Normandie Fraicheur Mer vous accueillera à l'entrée de la criée !
Venez voir les marins pêcheurs et leur bateaux !







lundi 24 janvier 2011

Et la coquille Saint Jacques dans tout ça ?


Où l'on bizute de jeunes administrateurs
Où le vent et le bon sens régulent le marché
Où l'OPBN nous propose un contrat
Où l'on nous propose d'assaisonner les coquilles in situ
Goodies....

Lire la suite...

dimanche 2 janvier 2011

Le "hauban de soleil" vous souhaite une très bonne année 2011

dimanche 12 décembre 2010

Fête de la Coquille à Grandcamp

Reportée à cause de la neige, la Fête de la Coquille a quand connu un succès mérité à Grandcamp.
Dégustations, beaux produits très abordables, toujours dans une belle ambiance familiale ! Bravo !

jeudi 21 octobre 2010

Fete de la Coquille à Port en Bessin les 13&14 novembre

Et cette année, pour la 1ère fois depuis 7 ans le sauvage sera à la vente avec ses fameuses coquilles !































mardi 13 avril 2010

Est-on en train d'écrire l'acte de décès de la coquille Saint Jacques ?

Dessin aquarelé de Charles Péan

Faisons un bilan de la saison de coquille, il est "grand temps". Le début de saison a connu, le problème récurrent de la surproduction d'une coquille blanche qui ne trouve pas preneur sur le marché. La saison de Baie de Seine s'est déroulée sans coup d'éclat. Encore une fois la « grosse » coquille de plus de 13 cm, surtout identifiée en Label Rouge, a démontré tout l'intérêt d'une politique forte en faveur d'un reliquat permettant de travailler sur plusieurs classes d'âge. On se plait même à rêver de faire un tri de plus de 15 cm avec de " la 4 ans"...
L'arrière saison dans le Large a connu les problèmes de l'année dernière, surproduction et destruction ! Si la régulation par les quotas individuels à l'homme a, à nouveau, montré son inefficacité, la gestion par le temps de pêche s'est avérée plus performante. Mais « le garde fou » a encore ses défenseurs. Pourtant, avec l'abandon de ces sacro-saints quotas, on irait vers une flottille plus performante, avec des patrons plus soucieux de valoriser leur pêche que d'atteindre un objectif en poids et enfin, vers un marché transparent. En plus, le suivi des bateaux par le VMS a été voté au CNPEM, il devrait, mais restons prudent, être opérationnel en octobre 2010. Cela ouvre de grandes possibilités en matière de gestion de cette pêche. Le phantasme de criées engorgées par des bateaux débordant de coquille hante l'esprit des responsables.
A ceux-là, je réponds, ayez de l'audace et de l'imagination !

Lire la suite...

mercredi 10 février 2010

Jakobsmuschen aus der Normandie...



De bien belles images de la ZDF, Katerina est venue braver le froid pour rencontrer "ceux qui vont sur l'eau...". Quand j'aurais 5 mn je remplacerai la bande son par les Gymnopédie No.1 d'Erik Satie ou Norah Jones ;o))

dimanche 13 décembre 2009

La Noix de Coquille LR en 1'52" sur France Info, pétoncles ou CSJ sur Capital

Ici www.france-info.com/chroniques-itineraires-de-campagne

Pétoncles ou Coquille Saint Jacques M6 et Capital dénonce la tromperie des industriels de l'agro-alimentaire
www.m6replay.fr/capital

mardi 24 novembre 2009

Le Boboss de la Coquille Saint Jacques Normande Label Rouge

samedi 21 novembre 2009

"Courage, fuyons vers Varennes"



Si la fuite du roi pendant la Révolution Française reste un évènement mineur. Cet épisode reste fondateur de l'idée d'une république. En allant, le 19 novembre 2009, rue de Varennes au Ministère de l'Agriculture et de la Pêche, pour une réunion de travail uniquement consacrée  à la csj de Manche Est, nous sommes peut-être à l'origine d'un changement historique dans la gestion et la commercialisation de cette ressource. Donc tout le monde était là, les pêcheurs et leurs CRP respectifs; les OP, OPBN, From,CME; les Affmars; FranceAgriMer, un mareyeur CoqMarée, le CNPEM, la DPMA, Les GMS et leur CdM.

Lire la suite...

mercredi 24 juin 2009

Grenelle de la Mer en Région, Plouf !!

Si pour l'instant le précédent Grenelle de l'Environnement à fait pschitt, le Grenelle de la Mer a fait plouf....Une grande messe pétrie de bonnes intentions, dans un grand fourre-tout pas toujours très cohérent ou chacun prend des grandes résolutions dans style de celle qu'on prend le 1er janvier... La démarche des extracteurs de granulats a été décrite comme exemplaire, il est vrai qu'ils se sont donnés 20 ans pour endormir poissons et pecheurs. Mais c'est une réalité économique, on a besoin de matériaux pour construire les pieds des éoliennes. Alors au diable la protection de l'environnement, vive la croissance.
Beaucoup d'effet d'annonces pour pas grand chose avec des "grands témoins" issu de la société civile et totalement inculte en matière de "maritimité". La déclinaison régionale n'aura rien apporté de très concret si ce n'est quelques plaisanciers énervés à l'idée de devoir payer un permis de pêche en mer...

lundi 23 février 2009

Après la stupeur, la colère...


Crédit photo Grégory Wait Photographer

Qui l'eut cru, ben oui on a détruit des coquilles ! J'en ai mal au ventre, c'est une honte. On aurait les remettre à l'eau les donner aux Restos du Coeur les porter au sous-préfet, à Barnier au Salon de l'Agriculture, malheureusement et en plus, elles parties à l'équarrissage !
Sur les chaines régionales et nationales cela a fait un peu de bruit ici sur TF1
C'est pas très clair dans le reportage, je vais prendre un peu de temps pour expliquer qu'avant tout cela est du à la faillite, au sens propre comme au figuré, des structures professionnelles incapables d'anticiper la crise et lachées par les banques...
Voilà grosso-modo le scénario. A la faveur d'une belle accalmie les bateaux sont partis en fin de semaine pour une marée longue. Ils sont montés dans les "Casa ou les Baltimores" à la Bouée de Greenwitch chercher des gisements plus prolifiques. On trouve dans le grand large une coquille qui grossit moins vite, un peu maigrichonne. Elle présente un rendement moins bon que la Label Rouge de Baie de Seine. Après une marée de 72H ils sont rentrés débarquer leur pêche en crée. Et là, même à 2€35 elle n'ont pas trouvé preneur. Remises au frigo les csj furent représentées le lundi à la vente. Le produit déjà fatigué n'a toujours pas été vendu.
En général dans de telles situation l'Organisation de Producteurs (OP) retirent les produits, les congèle et les transforme après pour principalement le marché espagnol. Malheureusement en Espagne, c'est aussi la crise et le marché est capté par les Ecossais qui profitent de la faiblesse de la £/€ pour rafler les marchés. Les difficultés bancaires de toute la filière coopérative et de l'OP ont pesé lourd, l'incertitude quand à un éventuel débouché pour ces csj ont poussé l'OP à les détruire. On comprend bien l'enchainement, mais on aurait du tout faire pour éviter cela et surtout ne pas le médiatiser. Des csj détruites pour "faire du terreau". C'est pas une belle image.
Les pêcheurs auraient été payés, tant mieux. Combien, en partie ou en totalité, il a-t-il eu des rachats ? Pas d'info, comme d'hab le côté obscure de la Force reste dans l'ombre, où la transparence n'est pas de mise. Il faut se satisfaire des bruits de quai.

mardi 17 février 2009

"C'est une erreur de taille que de ne pas respecter la maille"



C'est n'importe quoi....Je me demande bien qu'est-ce que vient faire cette tribune dans le marin du vendredi 13/02/2009. Comme si, alors qu'on parle de crise, de restructurations professionnelles et des difficultés de la pêche française, la pêche des juvéniles était la solution à la crise. Jean Michel Le Ry est ingénieur agronome halieute, il est aussi à l'halieutique ce que Claude Allègre est au réchauffement climatique, "un négationniste" ! Dans le marin du 13/02/09, il remet violemment en cause le fait qu'il faille préserver les juvéniles, les petits des poissons. Le discours est très pro pêche, orienté gros chalut, d'ailleurs au passage JM égratigne volontiers les fileyeurs "pêche douce dit-on" et vlan prend ça ! Un raisonnement développé sans précaution qui pourrait s'avérer contre productif, très dangereux et ressembler à une fuite en avant désespérée, s'il était repris par la profession.

Lire la suite...

lundi 8 décembre 2008

Fête de la Coquille : "Vive Grandcamp !"

Après la Fête de Villers sur Mer les 25 et 26 octobre, après Port en Bessin et le Gout du large des 8 et 9 novembre, sans oublier la Journée de la Coquille à Granville le 4 novembre qui faisait suite à la 6e édition du Festival “Toute la mer sur un plateau” des 4 et 5 octobre, c'était donc le tour de Grandcamp les 6 et 7 décembre avec Coquille Saint Jacques en Fête. Une belle fête de taille plus modeste, plus conviviale, plus familiale avec la belle, l'unique, l'incomparable, la merveilleuse, coquille St Jacques de la Baie de Seine...
Après tout cela qui je n'entende plus que la pêche en Basse Normandie c'est fini et qu'il faut dédier les ports au seul tourisme ! Les pêcheurs se bougent, il y a encore de la vie sur le littoral. De plus les gens de mer et leurs produits font recette à chaque fois !
Et comme le chantait la sympathique chorale grandcopaise "Vive Grandcamp !"...

samedi 25 octobre 2008

Pêcheurs Normands 1, Pêcheurs Belges 0, Pêcheurs Ecossais forfait....



Mais qu'est-ce qui a bien pu se passer dans la journée du jeudi 23/10 au large de la baie de Seine, dans la zone dite du Proche Extérieur ?
Un regrettable incident, un coup de sang, appelez ça comme vous voulez !

Lire la suite...

jeudi 16 octobre 2008

Coquille, "Touches pas à mon prix de retrait", cacophonie bis répétita...



Après une semaine de pêche, le marché dit organisé des halles à marée s'est trouvé engorgé par les csj. Réaction brutale et sans concertation de l'OPBN, on ne soutient plus le prix de retrait à 2.36, on descend à 2.05, problème bancaire pour financer ses stocks, crédit de campagne Ofimer atteint. Annonce étant faite dans la presse et auprès du mareyage.
Quelques chiffres, Boulogne avec 15 bateaux n'a pas eu de problème. Dieppe 110 T débarquées, 55%de report, idem à Fécamp avec 50 T débarquées. En Basse Normandie on compte 187 T de csj dont 140 T au report qui sont parties moitié-moitié congelées entières ou décortiquées. Les Hors Criée est estimé au même tonnage sans plus de précision, si ce n'est que les opérateurs locaux ont de la csj de l'année dernière en stock.
Lundi 13/10, coup de théâtre, réunion à l'OPBN, à la quelle je n'ai pas été invité d'ailleurs, coup de gueule des patrons concernés. "Touches pas à mon prix de retrait", on repasse donc dans la foulée à 2.36, on compense par moins d'apport en supprimant une journée de pêche. Mardi matin 14/10 était prévu une réunion inter-régionnale sur le sujet au Havre qui n'a pas eu lieu. Pourquoi, la réponse est à trouver. Mardi après midi la Commission Coquillage du CNPEM avait convoqué ses membres pour une réunion sur le même sujet. En effet, pour fermer la pêche une journée il faut prendre un arrêtè entre les 3 régions suite aux décisions professionnelles...
Au passage on apprend que nos amis bretons qui dispose d'une outil de mareyage performant avec Cobrenor, n'ont pas eu de problème contrairement à ce qu'on avait pu lire dans la presse. L'usine qui a une capacité de 240T par semaine avait juste atteint ses limites, c'est tout... Consensus rapide à Paris les Haut Normands fermeront 24H entre le mercredi 12H et jeudi 12H, les Bas Normands fermeront le jeudi à 12H plutôt que le vendredi. Il fallait donc prévenir en mer les bateau mardi soir pour les faire rentrer jeudi midi et aussi dans le même temps que la Dram du Havre sorte son arrêté...Foutage de gueule ! Les pécheurs d'Honfleur/Trouville qui ont le weekend une belle vente avec le parigots en vadrouille n'ont pas apprécié et ont décidé de sortir le jeudi.
Un peu de brise mercredi, moins d'apport, un marché qui commence à s'amorcer et voilà les ventes qui frétillent, l'arrêté n'est pas tombé, les bateaux sont restés en pêche.
Comment voulez vous avec aussi peu d'anticipation et autant de confusion que les pêcheurs aient confiance dans leurs organisations ?
"Nous vivons une époque formidable"

mardi 14 octobre 2008

1ère semaine de coquille, le pire des scénarios catastrophes !



Le problème c'est que moins la coquille se vend correctement, moins la pêche devient morale ! Allez comprendre pourquoi ?

Lire la suite...

mardi 5 août 2008

Bénédiction de la Mer Port en Bessin 16 et 17/08



































jeudi 10 juillet 2008

Que de choses et pas que des bonnes !



D'abord il y a cette Europe qui veut "harmoniser". Alors elle supprime les tailles communautaires de tous les coquillages et même du homard. Sauf pour la divine coquille qui serait à 10 cm pour tous les gisements. J'en suis resté sans voix, 10 cm en Manche Est, alors que nous sommes pour notre plus grand bien à 11 cm. On pourrait donc pêcher des csj de 1an1/2 qui n'ont pas encore assuré leur reproduction. Quelle merde...
Ah oui, ça fait aussi 4 semaines que le poisson ne vaut rien -30% sur le turbot par rapport à l'année dernière, on travaille pour des prunes. Pour la sole c'est idem, on a provisoirement abandonné ce poisson tellement les pêches et les prix étaient minables.
Problème de ressource, mais non, c'est tabou. D'ailleurs le Président de l'OPBN, qui nous quitte cette année après une longévité exemplaire, que je lui envie, dans le milieu de la pêche, n'a de cesse de répéter que la solution c'est la valorisation. Une façon comme une autre d'éviter de parler du problème principal qui est celui de la disparition des 3/4 des ressources exploités. Il reste certainement des possibilités de gain par valorisation sur la coquille par exemple, mais sur le poisson qui doit de plus en plus être transformé, ce sera beaucoup plus dur.
Et puis l'AG du CNPEM le "Comité National des Pêches" le "soviet suprême" de la profession où je me suis rendu pour entendre la pêche moribonde s'exprimer. Rien sur la crise, rien mais rien du tout sur la ressource, on casse du scientifique, fainéants et incapables, on fustige le Ciem, on s'en prend aux journalistes présents et invités, "on a va tous crevés" c'est ce qu'a dit une dame d'un syndicat. Quel propos pertinent.... On est dans la pêche du passé avec des gens du passé. On passe et repasse de la pommade à notre président (de la République) et à notre ministre qui font ce qu'ils peuvent, qui font le maximum et "on sait que c'est pas facile", et que nous aussi on se fait engueuler...
Que dire de cette note interne de la Fedopa, association des OP membre de la nébuleuse Conf, qui précise que vu les budgets accordés pour les contrats bleus, seuls les hauturiers y auront droit. Il parait que c'est une mauvaise interprétation, encore des hallucinations collectives, n'empêche que personne ne veut nous donner copie de cette note.

On reparlera de tout ça avec plus de détails quand j'en aurai le temps et le coeur. Comment voulez vous que j'explique cela à mes soldats ?

mardi 27 mai 2008

Les pêcheurs de Port en Bessin toujours en grève le 27 mai 2008

Réunion vite fait bien fait sur les quais ce matin pour reconduire le mouvement 48H. On attend que ça bouge...Barnier, Slovénie RAS, Europe RAS. Quelle plate forme de revendications ? Cela manque un peu d'écrit. Où sont les cadres Dachicourt au CNPMEM, Lefevre au CRPBN, Françoise de la FFSPM perdus en Slolénie ? Pas de nouvelles. A demain.

- page 2 de 3 -