Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Coquilles Saint Jacques

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 15 février 2008

Benoit Decout met sac à bord

Benoit est photographe à l'agence REA. Il est venu le temps d'une marée partager notre quotidien. Lueur du jour, embruns et coquille, nuit noire pour revenir. C'est Jérémie qui patronnait le Sauvage. J'étais resté au chaud à la maison avec mon attèle au poignet....Bon vent Benoit.



Reproduction Interdite

mercredi 14 novembre 2007

Et re, Fête de la Coquille à Grandcamp les Bains (14)

Festival des coquillages de Granville, Fête de la Coquille de Villers, le Gout du Large à Port en Bessin, et maintenant la Fête de la Coquille de Grandcamp, les normands font honneur à leur coquillage fétiche. Mais attention, on connait l'adage trop de fêtes tue la fête.
A Port en Bessin, certains visiteurs ronchonnaient devant le prix de la coquille. Mais surtout le fait qu'il faille partout payer, pour visiter les bateaux, pour les dégustations, etc...Attention que le fête ne devienne pas une foire ! Retrouvons le caractère festif, le partage. Il faut jouer collectif et faire en sorte que cela soit ressenti, chez les visiteurs et dans les journaux télévisés régionaux ! Moins de business et plus de culturel. Enfin moi ce que j'en dit, en plus je ne suis pas de Port, mais de Bayeux où j'ai vu arriver la même chose avec la Fête du Cochon de BX...La fete de la Coquille made in Bretagne nous donne une tout autre façon d'aborder le problème. Les marins fournissent le produit grâce à une pêche spéciale, il est payé au prix plancher, revendu par leurs femmes. Une partie va chez Celtarmor qui décortique pour la préparation d'assiettes dégustation pour les repas. les bénéfices de l'opération vont au Comité local qui organise. Et cette opération dégage de gros bénéfices ! Les visiteurs se pressent en masse sans avoir l'impression d'être prispour des pigeons, les sponsors également. Un bon point aussi et que chaque année la fête change de port, St Brieuc, Erquy, Loguivy. pourquoi pas alterner entre Port en Bessin et Grandcamp, chaque 2eme w.e. de décembre ?

dimanche 14 octobre 2007

Fête de la Coquille à Port en Bessin 10 et 11 novembre































Au programme :
Vente de coquille Saint jacques et de produits de la pêche sous la Criée
Dégustations de recettes cuisinées par les femmes de pêcheurs
Visites de chalutiers
Démonstrations de ramendage
Menu coquille Saint Jacques dans les restaurants
Exposition "femmes de pêcheurs
Visites guidées sur 3 thématiques
La Portée Musicale concert sur les quai
Samedi concert "Les souillés de fond de cale, Foumagnac, Filthy Nelly
Dimanche Kalffa, Inishowen

jeudi 30 août 2007

Coquilles et gestion de la ressource, sommes-nous sur la bonne voie ?



Si je vous dis que l'on régresse sur la gestion de la coquille, vous n'allez pas me croire et ben si, c'est comme ça...
Après 2 semaines d'ouverture par beau temps, mer belle, temps calme et malheureusement chaud, rien ne se vend. Classique les 1ers 15 jours d'octobre sont toujours difficiles, marché de frais à reconquérir, etc... 2000T de coquilles sans corail sont donc parties à 2/2.30€ moins chères que les coques à 4.50 ou que le bulots. 80 % de cette production qui est retirée du marché pour aller vers la congélation ! Pire on parle même de 14 T de destruction au From Nord.

Lire la suite...

dimanche 24 juin 2007

..:: Chronique N°62 - 04/11/2006 ::..



Après les présidentielles, on peut légitimement se demander quelle sera l'attitude du nouveau gouvernement vis à vis de ces 17 000 hommes, marins à la pêche. Beaucoup pensent et le disent maintenant ouvertement que malheureusement la pêche se sortira de la spirale, manque de ressource et GO trop cher, par des coupes franches dans la flottille. Moins de marins, qui auront alors un peu plus de poissons. C'est logique, en faisant attention que cette politique de la chaise vide n'attire pas alors d'autres flottilles limitrophes aux aguets.

Il va falloir aussi convaincre en interne, car moins de bateaux, c'est aussi moins d'équipements portuaires, moins de débarques, moins de services, moins pour les organisations professionnels. C'est le train de vie de toute une petite population qui gravite autour des bateaux qui va en pâtir. Existe-t-il d'autres solutions ? L'Europe veut restaurer les ressources halieutiques, coûte que coûte. Les Etats Membres ont signé. Les marges de manoeuvre sont donc faibles, surtout que beaucoup de pêcheries souffrent effectivement d'un manque cruel de ressource.

A l'image du cabillaud, toujours pas de retour à Terre Neuve après 14 ans de fermeture (cf. l'excellent reportage d'Envoyé Spécial), je me demande s'il n'est pas déjà trop tard.

La citation : Lorsqu'une oeuvre semble en avance sur son époque, c'est simplement que son époque est en retard sur elle. Jean Cocteau, Le rappel à l'ordre, 1926

lundi 2 avril 2007

La coquille normande dans tous ses états.

Saint-Jacques au piment d'Espelette
La coquille Saint-Jacques de Normandie est entrée dans le cercle très fermé des produits Label Rouge ce qui constitue une grande première pour un produit frais de la pêche. Raison de plus pour les producteurs d'attirer l'attention des consommateurs sur l'origine et la qualité de ce qui peut leur être proposé sur les étals...
Lire cet article

Saint-Jacques aux châtaignes
Avec moins d'un gramme de lipide et sa grande richesse en vitamines et en minéraux, la coquille Saint-Jacques de Normandie est la reine de la cuisine diététique : noix bien blanche, riche en sucre qui caramélise à la cuisson, corail orangé, spécifique à sa région d’origine. Elle possède des propriétés nutritionnelles de choix : forte teneur en magnésium, protéines,vitamines, très faible teneur en lipides.
Lire cet article

mardi 21 novembre 2006

Le Monde des coquilles

Décoquillez-moi
LEMONDE.FR | 17.11.06
; Le Monde.fr

très bel article sur la csj, dommage que certains liens renvoient sur des petoncles, Finemaree, à l'honneur, et NFM, l'oubliée, auraient suffit. Belle photo des csj à "culs noirs" du Sauvage, avant labellisation, je précise. Amicalement Dimitri

lundi 6 novembre 2006

Fête de la Coquille Saint Jacques à Port en Bessin les 11 et 12 novembre 2006





Une vraie fête, dans un vrai port, avec de vrais marins et leurs bateaux, des vraies mamies qui vous feront déguster des csj et vous donnerons avec plaisir leurs recettes, un vrai JP Coffe en direct sur France Inter le samedi de 12 à 13H pour son émission "Ca ne se bouffe pas, ça se mange", un vrai Off à l'hotel du Golfe avec des chants marins à brailler à tu-tete dans tous les bars du port, des vrais restos qui vous serviront un vrai menu coquille avec des vraies csj pêchées là en face, tout près dans la Grande Bleu, 2 jours de folie et d'animations, 2 jours pour venir voir les coquillards de la Manche Est, bref que du bonheur pendant 2 jours.













vendredi 6 octobre 2006

La coquille repart en promo

Pas de repos pour les pélerins de la coquille. La saison redémarre, la promo aussi ! Même si les professionnels de la pêche avait un peu boudé l'invitation d'Ofimer à la Carte Blanche dans le 9e, les journalistes se sont montrés intéressés et pleinement satisfaits du contenu de leurs petits plats.

Et puis j'y étais, M. Coquille alias Dimitri Pecten comme disent les nippons, en personne. Alors rien que pour voir et entendre le pêcheur, ça valait le déplacement !
Déclinaison de Saint Jacques
En carpaccio, mangue et pomme verte...
En tartare, noix fraiches et cresson...
Glacé, sur granité céleri et citron vert...
Coco de Paimpol au basilic...
St Jacques en coquille au naturel...
En tempura et carmel d'agrumes au sechuan...
Sur un pesto d'herbes thai et risotto de blé noir...
A la plancha, laquée d'un miel aux épices...
Dans une nage de St Jacques, citronnelle, badiane, légumes...
Comme une pissaladière, huile aux condiments....



Le compte rendu de mon matelot Patrick Cadour, grand maitre de la Confrérie qui s'était fondu, comme il a pu..., dans ce beau parterre de journalistes très féminin...
Bon appétit !

mercredi 4 octobre 2006

L'Ouverture 2006

Juste pour vous dire que la coquille Saint Jacques est donc ouverte par arrété préfectorale depuis lundi 2 octobre à 12 H, hors gisement classé cad au delà de 12 Mn (22 km). La saison s'annonce très faible en tonnage. Le vent qui s'est invité pour cette ouverture n'a pas facilité le travail des marins.
Alors soutenez tous ceux qui bravent les éléments, mangez de coquilles !
A bientot pour plus de détail.

dimanche 27 août 2006

..:: Chronique N°60 - 26/08/2006 ::..

Dans ma dernière chronique je parlais de la condamnation de la France pour non respect des tailles marchandes. Suite au renforcement des contrôles en mer demandés par Bruxelles, certains ont parlé de harcèlement. Comme toujours, c'est un peu exagéré, il n'y a pas vraiment plus de moyens sur zone, pas plus de personnels, pas plus de gasoil pour les vedettes et surtout aucun crédit supplémentaire... Alors l'été se déroule sans trop de vague, sans trop de poisson. La mer se vide inéluctablement. Pendant ce temps la Commission Européenne fourbit ses recommandations, réoriente sa politique. On sent nettement que l'on est à une époque charnière. La pêche des papys boomers est révolue. On est en pleine mutation, pour le meilleur et pour le pire... Le temps est venu d'imaginer notre avenir.

Pour fêter la 60e chronique, la page News prend la forme d'un blog !

"Imaginer, c'est choisir." Jean Giono, Noé, 1947

samedi 26 août 2006

Les bons, les méchants et les menteurs...

L'information du secteur pêche passe par un seul média : le marin. Or depuis quelques temps j'ai tout de même l'impression que dans les colonnes de l'hebdomadaire on aime caresser ses lecteurs dans le sens du poil ! En effet, que ce soit M. F., qui s'est investie en maman de tous les pêcheurs ou P. U., en papa, quand les journalistes parlent des pêcheurs c'est souvent en les considérant comme des victimes, ni de l'amour, ni de la mode, mais de Bruxelles et des "écolos". Cela est-il aussi simple ?

Lire la suite...

vendredi 4 novembre 2005

CRPMBN, la Commission CSJ prépare l'ouverture de la Baie de Seine

Mais où sont les forces vives, où sont les naviguants, où sont nos successeurs ! J'en ai un peu marre de ces commissions où personne ne vient, où l'on entend le même discours vieillot. "on était bien plus heureux quand il n'y avait pas de coquille" mais comment ou peut dire de pareilles choses, comment on peut à ce point prétendre que la pénurie est préférable à l'abondance. Les erreurs du passé, la non-gestion n'ont-t-ils laissé si peu de trace. Les pêcheurs sont irresponsables, ils sont en danger, ils prennent des risques et personne ne bougent. La gabgie au moment des fetes en décembre 05 est oubliée ! Alors évidemment les scientifiques racontent n'importent quoi, des petites il y en a plein pour l'année prochaine, donc pas question de faire un reliquat en Baie, et puis c'est de la ressource pour les "hors ports", et puis "17 000 T on est pas sur qu'il y ai tout ça". Oui, mes chers collègues patrons pecheurs vous dilapidez cette ressource, vous perdez de l'argent et cela en toute connaissance. Pourtant, vous savez pertinement que plus une pecherie se structure, plus elle gagne de l'argent !

vendredi 21 octobre 2005

Après la fete de la coquille à Port en Bessin...

Voilà qu'on ouvre la Baie de Seine le 21/11/05 ! Depuis 2 ans la gestion de la coquille est souvent malmenée, certains en haut lieu pronne la déréglementation. Non je n'admettrai pas qu'on brade nos coquilles, qu'on livre cette pecherie aux industriels. Je ne décolère pas, coup de griffes, ames sensibles passez votre chemin ;o)). Non, M. le président on ne défend pas la pêche en fustigeant trop facilement l'Europe, en adulant un ministre qui distribue quelques euros pour reporter à plus tard l'inévitable, en bafouant la liberté d'expression. Non la pêche ne peut pas parler d'une seule voix, elle est diversifiée dans ses pratiques mais aussi dans ses idées et c'est tant mieux ! Et on donnera aux jeunes l'espoir d'une peche meilleure en structurant la profession, en écoutant les scientifiques et en étant présent au niveau européen de façon active...A lire ici...

mardi 11 octobre 2005

Quelque part entre le Minot et les Mers du Nord....

L'évaluation annuelle du stock de coquille, Saint Jacques et autres démons de la baie de Seine...A lire ici...

lundi 10 octobre 2005

Enfin, la vraie ouverture, pour tous les bateaux...

La zone fermée pour cause de DSP se réduit et c'est tant mieux. Au nord en descend au 49°33N et par l'ouest on peut descendre jusqu'à la limite Baie de Seine et jusqu'au 0°33W. Lundi 10/10 à 4 H départ, la météo est bonne alors en prime un petit reportage photos et quelques délires...DSP, certainement !

page 3 de 3 -