Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 24 décembre 2007

Mes Bons Voeux 2008

dimanche 23 décembre 2007

La Coquille Saint Jacques Has Been ???



Ben voilà cela devait arriver, à force de communiquer mollement en disant qu'elle est belle, qu'elle est fraiche, qui n'en veut de ma belle coquille dans on écrin vert "canard wc" avec son petit stick rouge, on a fini par lasser notre public.
On s'est détourné des jeunes générations et des chébrans...La coquille, il nous faut la rajeunir, ils la veulent moderne et pratique, on va la mettre en noix. Ils la désirent pleines d'oligoéléments et sans lipide, c'est dans sa nature. Ils la phantasment porno chic avec une miss france, on va leur en servir.
On va choquer dans les chaumières, terminer la coquille de grandmère. En 2008 la coquille sera sexy et rebelle ou ne sera pas !

























mardi 20 novembre 2007

"Dimitri dans sa vie" par Rémi Mauger



En début d'année Vues sur Mer, l'excellente émission d'Arnaud Soleau sur France 3 Normandie, avait tourné "ses plateaux " à bord du Sauvage en pêche à la coquille devant Port.
Samedi 24 novembre 2007 à 17H10 sur FR3, c'est donc votre serviteur qui fera l'objet d'un portrait. Portrait façon Rémi Mauger, qui depuis "Paul dans sa vie", est passé à la postérité.
Portrait du pêcheur qui n'est pas, comme beaucoup, de Port...Enfin ça, c'est ce que nous dit le pitch. Racoleurs les petits gars de France3 ;o))
Encore une aventure humaine qui a été bien sympathique. Espérons que le montage aura bonifié mon charabia ;o)). Merci et coucou à toute l'équipe de France 3.
Infos sur France3 Normandie Vues sur Mer

samedi 21 juillet 2007

La dernière plongée de Jacques



Certains d'entre vous le connaissez certainement pour l'avoir cotoyé ou de nom. A Port en Bessin, il avait rendu de nombreux services aux professionnels en récupérant chaluts, panneaux et dragues, perdus dans les épaves. Sur les quais, "il faisait partie des meubles."
Son Musée des Epaves à Port en Bessin est un bel hommage aux carcasses du Débarquement.
Jacques Lemonchois nous a quitté, betement, sans prévenir, anévrisme cerebral.
Il avait encore des trucs à voir et à faire, il avait préparé tout l'hiver son Scaph II. Je le voyais tous les jours et il ne se passait pas une semaine, sans qu'en fin d'après midi, nous "philosophions" sur la vie, les bateaux, la mer, le poisson, la plongée....
Il restera le souvenir des plongée faites ensemble, d'un coup de suceuse mémorable sur le Meredith, des bouts de feraille que je lui gardais, d'un ancre de LCT posé devant mon garage, sur lequel il lorgnait pour le ponton...

Jacques, que ta dernière plongée soit la plus belle...

samedi 16 juin 2007

le marin et Port en Vase

le marin est donc devenu "l'hebdomadaire de l'economie maritime", exit la peche. Nouveau logo, nouveau sous titre. L'activité ancestrale des océans est mise en arrière-plan, honneur à la toute puissante économie capitalistique, celle des grands groupes, armements, etc.... En effet, je considère que la pêche artisanale est une économie sociale, même si les marins ne sont pas propriétaires de l'outil. L'activité économique de la filière pêche dépasse largement le cadre d'une simple activité économique, elle est "l'agriculture du littoral", structurante et indispensable à l'identité de l'espace côtier.

Ph. Laurent@Nice

Changement de rédacteur en chef également, que je félicite au passage !
D'ailleurs un souffle nouveau est apparu dans le contenu, pas dans la mise en page toujours aussi bordélique, puisque bien souvent la pêche et ses brèves sont éparpillées un peu partout. le marin est devenu, le Gala, le Voici, le Paris Match des pontons ! On ne parle plus que de la grande plaisance. Tout à commencer avec le yacht d'emprunt de M. le Présient de la République, dont le marin a publié en dos de couverture une photo, mais sans l'invité. Après c'est en couverture que se sont étalés les yachts pour des clients toujours inconnus...Aménagements de nouveaux équipements portuaires par ci, lancement d'unités haut de gamme par là, nouvelles de Monaco, la "grande plaisance" qui se finance avec des capitaux défiscalisés et bat pavillon Cayman Island, s'affiche sans retenue dans le marin, qui peut enfin faire écho, sans complexe, du patrimoine de ses financiers, du retour de Johnny à St Trop... Place aux riches industriels, exit les pauvres pêcheurs, vive l'économie de marché, vive le bouclier fiscal, vive la France qui gagne se lève tôt le matin pour gagner...Enfin vous connaissez le discours !

Ph. Laurent@Nice

Pendant ce temps à Port en Bessin on est toujours dans la vase. Depuis des années le draguage n'a toujours pas été fait. Le port est sous la tutelle du Conseil Général qui a fait preuve d'un grand laxisme dans cette affaire. Dans le Calvados, la mer c'est en priorité les plages du Débarquement, les Musées, les chars à voile, les chevaux et les planches de Deauville. Il y a quelques années, alors que j'avais prévenu la coopérative, qui s'occupe des carénages, de mettre en oeuvre des retenues pour les eaux de lavage et un "impôt vert" pour faire face au nouvelles contraintes environnementales, on s'est aperçu qu'on ne pouvait plus rejeter les vases polluées en mer.
Patatras nous voilà partit pour plusieurs années d'études et de scénarios...Il faut étendre les vases à terre, un champ est trouvé, un pêcheur riverain se plaind des nuisances, le propriétaire indélicat double son prix de location, on recommence...On retouve un champ, voilà que l'appel d'offre est contesté au Tribunal de Caen, rebole....Alors que tout semblait bouclé avec l'annonce du chantier pour la mi juillet, nos braves commerçants portais, sous la houlette du proprio de notre resto étoilé s'en vont déposer en Mairie une petition pour différer le draguage nuisible aux touristes... Meme un mareyeur signe...Ces braves gens oublient-ils un peu vite que la pêche les fait encore vivre en partie ? Belle solidarité !
Qui se soucie de la hantise des patrons d'engager leurs hélices ou boucher les crépines, qui se soucie qu'un chariot élévateur est inutilisable depuis 3 ans, qui se soucie que seule la moitié du quai de la criée est utilisable et seulement par grands coeff...

Le tourisme avance, la pêche recule. Formule facile, mais depuis que Port en Bessin est rentré dans l'Intercom de Bayeux les choses s'accélèrent. D'abord les aménagements d'un circuit touristique on largement empiétait sur le domaine maritime et les quais, empechant leur utilisation notamment pour le stockage provisoire de filets. Ensuite c'est l'aménagement des quais du 1er bassin où la voie privative promise pour les pros n'a jamais vu le jour, l'aménagement interdisant tout accès près des bateaux en voitures, tout chargement de glace ou d'engins de pêche. Un hotel est en "construction du bord d'amont", les boutiques des produits régionaux poussent comme des chmapignons, chacun veut son "Gosselin" local, des anneaux dans l'avant port sont prévus. Il est même rappelé dans une note interne de louer ces anneaux à des résidents hors régions qui dépensent beaucoup plus d'argent à la journée que les locaux...
Portaises, portais, réveillez vous, on vous expulse, on vous spolie, l'immobilier flambe, la ville se désertifie de ses forces vives, les marins, pour laisser la place aux horsins et retraités, la grande plaisance risque de prendre la place de nos hauturiers...



samedi 3 février 2007

Sur Fr3 Littoral est mort, vive Vue sur Mer !



"Vues sur mer, c'est un nouveau rendez-vous tous les samedis à 11h05 sur France 3 Normandie à partir du 3 février. Loisirs, pêche, sport, économie, Vues sur mer vous donne rendez-vous chaque semaine pour être au plus près de ceux qui vivent de et au bord de la mer.L'émission est présentée par Laurent Marvyle"
http://normandie.france3.fr/emissions/27865738-fr.php
Samedi prochain, le 17 février 2007 c'est à bord du Sauvage, en mer et en pêche à la coquille devant Port en Besssin, que Vue sur Mer vous présentera son émission

samedi 26 août 2006

A Copeport Marée

Rémi D., le directeur, quitte Copéport Marée...
Avec un gros client, Mé...o ! Potins, infos, intox ?
Bof, on s'en fout !
C'est comme les femmes, hein,
une de perdue, 10 de retrouvées... ;o))
Bon vent et bonne mer à Rémi dans ses nouvelles fonctions.
Et j'espère à très bientôt,
avec mes turbots, hein,
t'oublies pas !
Amicalement

page 2 de 2 -