Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Place aux Métiers, journaux féminins, Diderot, quelle place pour la pêche ?

Les 8 et 9/12, Place aux Métiers à Caen, rencontre entre les jeunes, leurs familles et les professionnels de Basse Normandie. Bonne initiative à laquelle la DRAM de BN m'avait convié pour présenter et renseigner les BN sur les métiers de la mer et surtout la pêche. Sur place le Lycée Maritime de Cherbourg avec son simulateur de conduite d'un bateau occupait l'espace et l'attention des visiteurs confondant facilement outil pédagogique et jeux vidéo. Un prof, un skipper professionnel, un pecheur, les formateurs de poissonniers, un représentant de la filière conchycole, pas de doc, quelques belles photos du Vauban en peche.
Autant vous dire tout de suite que les candidats pêcheurs ne sont pas bousculés, un qui était trop petit encore pour y penser, un qui n'était pas vraiment motivé, un qui voulait faire de l'aquaculture pour éviter que les pecheurs ne vident les océans... A croire que le gros pêcheur a fait fuir tout le monde... Le comble c'est que tous les parents qui se sont adréssés à moi, m'ont tenu le même discours "De toutes façons, la pêche c'est fini, les pecheurs ils se plaignent tout le temps et en 2050, il n'y aura plus de poisson" !
J'ai eu beau leurs dire que d'ici 2050 leurs bambins avaient le temps de faire une carrière, cela ne les a pas rassuré...Si nous pêcheurs, enfin pas tous, pensons que nous avons un avenir, les consommateurs eux n'y croient pas.

Dans un journal féminin Cuisine et Vins de France n°110, à la rubrique "Ecrivez nous" on pouvait lire :
Sauvage ou élevage ?
"J'aimerai connaitre la différence entre un poisson sauvage et un poisson d'élevage. La différence de prix est-elle justifiée"
Réponse : "Les poissons d'élevage come la truite, le saumon, la daurade, le bar sont toujours plus gros que les poissons sauvages. Plus sédentaires, mieux nourris, ils sont en général plus gros et contiennent plus d'Oméga 3. Autre avantage, ils sont moins contaminés par le mercure puisque les eaux dans les quelles ils grandissent sont régulièrement controlées. Si le poisson sauvage est plus cher, ce n'est pas forcement parce qu'il est meilleur, mais parce qu'il faut aller le chercher"
Sidérant non !
"Plus je connais ce pays (ndlr Pays Bas), mieux je m'en accommode. Les soles, les harengs frais, les turbots, les perches et tout ce qu'ils appellent waterfish sont les meilleurs gens du monde." C'est ce qu'écrivait Diderot pendant son voyage en Russie chez la Grande Catherine, alors qu'il s'arretait en Hollande. Aurions nous perdu le gout des bons produits, pour qu'au XXI siècle, on écrivît autant de conneries ?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.finemaree.com/news/index.php?trackback/21

Fil des commentaires de ce billet