Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Des eoliennes en mer, et puis quoi encore ?

Soyons clair, en tant que citoyen, l'éolien je suis pour pour. En tant que pêcheur je suis contre !
On se fout de notre gueule en nous promettant des pseudo études et suivis scientifiques, des aides illusoires. Avec l'éolien maritime le pêcheur n'a pas son mot à dire. Tout le monde en veut, sauf lui ! Plus de problème de foncier, des indemnisations beaucoup moins importantes qu'à terre, pas de problèmes de paysages, que du bonheur pour les promoteurs et les élus locaux.
L'éolien nous met devant la faiblesse de nos organisations professionnelles pour défendre les activités littorales. La pêche ne pèse pas lourd. Il lui faut travailler avec d'autres acteurs, conchyliculteurs, défenseurs de la nature, etc... et ça elle ne s'est pas faire, c'est pas dans notre culture...
Voilà donc 2 projets pour implanter 50 éoliennes en mer juste en face Port en Bessin et Courseulles et, pour bien faire, en plein sur un gisement de coquilles !
Est-ce une bonne affaire pour les pêcheurs ? Certainement pas ! Non ! D'un côté on a WPD qui se la joue concertation avec comme 1ère cible les pêcheurs, maitre mot le dialogue. Reste le moment crucial où l'on parle pognon, ben oui 3M€ de taxe/an pour la pêche et la plaisance via le Conseil Général, ça fait rêver, mais là tout s'embrouille. Comment dire aux pêcheurs qu'ils ne toucheront rien ? Que ce sont les communes qui vont se mettre l'argent dans la poche. Le decret du 26.06.08 le précise "la totalité de la taxe versée par les promoteurs éoliens est destinée aux communes concernées, la moitié de cette taxe devant servir à des activités de pêche ou de plaisance. J’attire votre attention sur le fait que contrairement à ce qui est parfois dit par les promoteurs, cette taxe n’est pas reversée directement aux professionnels. Elle peut par contre, selon décision de la commune, financer des projets les concernant. WPD a amené les pêcheurs et décideurs locaux à Liverpool, bien. Mais sur place il n'y avait pas beaucoup de pros, rien que quelques caseyeurs qui touchaient des aides directes pour finir leur carrière...
Chez Maïa, on s'occupe pas du petit peuple qui vit de la mer, on passe directement aux grosses légumes du littoral. Le déplacement officiel a eu lieu sur nos côtes, c'est pas très chic et plus radin, ça c'est mal passé quand ils ont voulu "instrumentaliser" un bateau de pêche venu comme par hasard faire des prélèvements devant la presse toute ébahie d'une coopération si harmonieuse. On "définit un secteur restreint, le plus adéquat et le mieux adapté pour ne pas entraver les activités de pêché". Elle cause bien Blandine Rouget, elle sort certainement d'une grande école d'ing. où on lui a donné des cours de négociations pour parler avec les "peuples premiers" du milieu maritime. Pour amadouer les pêcheurs ici on se la joue franco-français. On est français, on construit en France, avec une technologie française et des petits bras de chez nous. A l'heure de l'Europe et de la mondialisation, ça fait pas moderne...;o)). 1400 personnes qui n'auront plus qu'aller aller pointer aux Assedic une fois le chantier terminé ou accepter la flexi-sécurité en suivant les chantiers. Elle est pas belle la vie ?

Commentaires

1. Le vendredi 5 décembre 2008, 21:48 par http://energie-verte.blogspot.com/

Faudrait évoluer un peu ... D'abord la mer n'appartient pas aux pêcheurs. C'est un bien commun à toutes l'humanité. L'important c'est de voir ce que ça va apporter à la communauté. Il y a une prime pour mettre les bateaux à la casse. Déjà que les activités de pêche côtière ne sont plus rentables et que c'est l'ensemble de la société qui paye pour que vous continuiez . Faudrait être un peu plus modeste !! Quand ma boîte a fermé et qu'on m'a mis dehors, je suis allé voir ailleurs ! voila !

2. Le mercredi 18 février 2009, 12:14 par Dimitri

Ecolo = fascho ôtez moi ce doute qui m'étrangle ! ;o))
J'ai été très clair je n'ai rien contre l'éolien bien au contraire. Ce qui me dérange c'est la manière. La manière de procéder sans aucune déontologie avec des pseudos études enquetes et concertations. L'éolien est dans les mains des marchands qui s'y intéresse uniquement car le KW est subventionné.
Quand aux pêcheurs ne vous trompez pas les activités côtières sont rentables et c'est certainement le secteur le moins subventionné !
Et moi, je n'ai pas envie de fermer ma boite, et je defendrai mon entreprise et mes matelots plutot que de baisser les bras et "d'aller voir ailleurs ..."
Cordialement Dimitri

3. Le mercredi 20 mai 2009, 00:26 par jess

ah oui, la pêche le secteur le moins subventionné ?? Quand on paye plus de charge sociale ni de taxe sur les carburants , comment ca s'appelle ... ??

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.finemaree.com/news/index.php?trackback/58

Fil des commentaires de ce billet