Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pêcheurs Normands 1, Pêcheurs Belges 0, Pêcheurs Ecossais forfait....



Mais qu'est-ce qui a bien pu se passer dans la journée du jeudi 23/10 au large de la baie de Seine, dans la zone dite du Proche Extérieur ?
Un regrettable incident, un coup de sang, appelez ça comme vous voulez !


Mais qu'est-ce qui a bien pu se passer dans la journée du jeudi 23/10 au large de la baie de Seine, dans la zone dite du Proche Extérieur ?
Un regrettable incident, un coup de sang, appelez ça comme vous voulez !
On va faire simple depuis le début de saison une demi douzaine de gros bateaux écossais sont en pêche avec les côtiers normands sur les mêmes gisements en limite des 12 Mn ce qui provoque, à juste titre, la colère de tous les pêcheurs. Et ce jeudi midi, ils ont craqué. Pour rappel la coquille en manche, c'est 357 bateaux, d'une longueur moyenne comprise entre 12 et 14m, dont 220 en Basse Normandie, qui dépendante de la coquille à hauteur de 70% et plus de leur CA sur 8 mois d'exploitation. C'est aussi la 1ère espèce en valeur, c'est 11877 K€ rien que pour les adhérents de l'OPBN pour 2007.
C'est quoi un gros écossais ? Ca pourrait être un monsieur en kilt qui a abusé de la panse de brebis farcie et de la Guiness. Mais c'est surtout un énorme chalutiers à tangons de 35/40 m avec 2000/3000Cv qui consomme 5/6T de GO jour et qui, avec ses 2 grands mats qui se rabattent, ressemble de loin à un papillon. Question pêche on est loin du vol léger de l'insecte, avec 2 tangons de 20 dragues, rien à voir avec un côtier moyen qui fait 12/14 m et traine 2x5 dragues. Donc ces bateaux, qui n'ont que pour seule contrainte de pêche la taille marchande et européenne de 11 cm, viennent piller les gisements sur lesquels les normands espèrent travailler jusqu'au 15 mai.
Et en plus ils ont le droit ! Ce sont les fameux "droits historiques" institués par l'Europe au moment du partage des zones de pêche. Le problème c'est que nous étions habitués à ne pas les voir !



Quand la tension a commencé à monter jeudi, les écossais ont tout de suite dégagé de la zone. Le Thalassa, crevettier belge de 20 m, est resté et a servi d'exutoire à la colère des bas-normands. Déjà en pêche l'année dernière avec nous dans le gisement classé de la Baie de Seine, son patron a peut-être cru qu'il était intégré à la flottille après avoir passé un an à Grandcamp avec la bénédiction du député et de la Mairie. Mais durant toute la saison en baie de Seine son bateau a fait "tache". 20 m de long alors que le règlement spécifique baie de seine limite à 16 m. De nombreux pêcheurs normands soit se sont vus refuser la licence, soit ont coupé, amputé, leurs bateaux. Soyons clair je n'ai rien contre ce M. qui nous dit aimer la France, respecter tout nos règlements, faire tout comme nous ou presque. Alors dans ce cas qu'il vende sont bateau et achète un bateau français "dans les clous". La Belgique restructure sa flottille crevettiers en visant l'ecolabel MSC pour cette pêcherie. La crainte est que le Thalassa ouvre la voie à beaucoup d'autres.



Les Ecossais posent un problème plus grave, ce sont des industriels qui alimentent des usines de décortication et qui nous renvoient à bas prix des noix trempées. Sans limite de pêche ces bateaux ramassent plus de 10T de csj par jour. Avec un très grand rayon d'action et une taille qui leur permet de supporter toutes les météos. On est très loin de l'artisan côtier qui cherche à développer une pêche "durable et responsable". Ils grattent jusqu'à que les rendements diminuent et partent ailleurs aussitôt la zone "nettoyée". Les 30 ans de gestion à travers le CRPBN et de suivi de la ressource avec les campagnes Comor d'Ifremer, ils s'en foutent royalement, au contraire ils en profitent ! La limitation du temps de pêche, la fermeture estivale, la sélectivité des engins par la taille des anneaux ne les concernent pas.



Beaucoup de coquillards sont armés en 3ème catégorie càd qu'ils ne peuvent dépasser les 20 Mn. Le Proche Extérieur est donc après la bande littorale des 12 Mn une zone très sensible pour tous les bateaux riverains. Il faut impérativement trouver le moyen de contenir ces bateaux de les obliger à se soumettre à nos règlements ! Ce qui était tolérable il y a 30 ans ne l'est plus. On sent très bien la pression extérieure depuis 7/8 ans. Le batave Jacoba avait créé un précédent en déc. 2002, il s'était invité dans la Baie, on l'a foutu dehors et c'est très bien. Les droits historiques doivent être révisés. Mais d'autres flottilles pourraient en subir les conséquences comme les hauturiers normands ou bretons qui profitent largement de ces droits sur les côtes du Royaume Uni. C'est donc chaud, très chaud et as qu'en mer...
La solution existe : créer un box communautaire et faire reconnaitre par la toute puissante Europe, la gestion de la ressource, la dépendance des riverains à cet espace et imposer aux opportunistes les règles des français.
Cela ne sera ni simple, ni facile, long, pénible et douloureux. Mais il en va de la survie des coquillards de Manche Est. Entre la résignation et une guerre ouverte avec ces flottilles, il y a certainement une voie à trouver, il nous faut essayer.

Le Journal de France3 du vendredi 25/10 au soir
Les explications pleines de contradictions de notre ami belge dans Ouest-France


Crédit photo C. Cacitti

Commentaires

1. Le lundi 7 février 2011, 18:00 par Dimitri

2. Le mercredi 6 juillet 2016, 14:37 par parowe pranie tapicerki samochodowej warszawa

incredible adventure , very nice pictures . We invite you to visit our showroom in Warsaw!

3. Le mercredi 26 octobre 2016, 00:02 par https://www.youtube.com/watch?v=iX1SSoLdCsA

Superb, what a blog it is! This blog provides useful information to us, keep it up.

4. Le lundi 23 octobre 2017, 13:28 par exhibitionsim

Generally I don't read post on blogs, but I wish to say that this write-up very
pressured me to take a look at and do it! Your writing style has been surprised me.

Thanks, very great post.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.finemaree.com/news/index.php?trackback/61

Fil des commentaires de ce billet