Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Et dire que toute l'année c'est pareil en Manche Est



Très beau reportage sur Arte : Les Damnés de la Mer
C'est partout pareil, même dans notre petite Baie de Seine, ces grands bateaux ratissent méthodiquement tout le poisson de fourrage. Ils condamnent les pêcheries côtières et déséquilibrent complètement la chaine alimentaire et l'écosystème.
Personne ne bronche, pas un responsable professionnel, pas un politique, pas un scientifiques, pas une ONG. Si des fois cela arrive pour nous parler des mammifères marin et de leur ami Flipper.
Quand ils auront vidé la mer, la CEE leur donnera une prime pour casser les bateaux. puis une subvention pour en reconstruire des navires et continuer leur entreprise de mort ailleurs dans le monde.

Commentaires

1. Le mercredi 23 septembre 2009, 07:21 par dino

oui je suis tout à fait d'accord, je l'ai évoqué plusieurs fois dans mes éditoriaux,
l'on évoque pas ou plus les sujets qui fâchent ! et pourtant ces bateaux, ratissent, et détruisent tout sur leur passage, poissons, coquillages, crustacés, plantes.......
une honte pour la planète, un véritable cataclysme pour les pêcheurs !
je mets en ligne ton article immédiatement...

2. Le mardi 15 juin 2010, 17:45 par pierre

Je ne suis pas d'accord avec vos commentaires car ayant pratiqué cette pêche pendant un an. Je suis retourné faire la pêche cotière ce qui détruit le plus ce sont les trémail car même perdu ils continuent à pêcher et il pourrissent les épaves!
Ils devraient les interdirent car depuis 1990, l'année ou tout les bâteaux côtiers ont mis aux filets, sa été la mort de la baie de seine.

3. Le mardi 15 juin 2010, 18:43 par Dimitri

Bonjour Pierre,

c'est un sujet qui se discute. Les pêches quel qu'elles soient ont toutes un impact.
Celui des pêches minotières ou pélagiques est plus compliqué, mais quand on voit ce qu'est devenu la cabillaud en Manche Est où l'on doit se contenter d'un pic de production tous les 10 ans, je m'interroge.

Pour ce qui est des trémails, là aussi on peut en parler. La question est comment mieux exploiter et valoriser un stock, en pêchant de la T5.2 au chalut ou de la T3 aux filets ? D'autre part les tremailleurs, qui ont comme je le rappelais aussi leur part de responsabilité, ne sont pas les seuls à travailler sur le poisson plat, quid des perchistes qui "raclent" la Manche tout l'hiver ?

La Baie de Seine est un lieu particulier où l'effort de pêche est beaucoup trop important puisque maintenant à la cote on trouve aussi des petits bateaux que des hauturiers, quand on sait que les caseyeurs de Barfleur ne peuvent plus élargir à 3 Mn sans se faire arracher leurs casiers on peut légitimement se poser des questions !

J'aurais plaisir à vous rencontrer si vous passez par Port en Bessin.

Bien cordialement.

Dimitri ROGOFF
Artisan Pêcheur

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.finemaree.com/news/index.php?trackback/71

Fil des commentaires de ce billet