Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

#ElectionsProfessionelles N°7, 2ème Cap, défendre tous les pêcheurs ?

Défendre le pêcheurs, en pleine période électorale, tous les postulants ont ce leitmotiv à la bouche. Mais bon, cela veut tout dire et à la fois rien dire ! Et beaucoup de marins pensent que, individuellement, c'est d'abord me défendre "moi" .
Si les cas individuels sont bien sur pris en compte. Ce qui est à défendre c'est d'abord l’intérêt collectif. Mais comme on l'a vu, la pêche est multiple, les intérêts peuvent être divergents, voir contradictoires. On le voit très directement avec, par exemple, les conflits de cohabitation.
Défendre les pêcheurs c'est de faire reconnaitre partout leur droit de travailler, de gagner leurs vies avec les ressources marines, et surtout, qu'ils sont sur le littoral ,un vrai liant dans le tissu économique. Ce travail il faut le faire "entre nous", en inter-régionale, au CNPMEM, à la Commission Européenne, il faut le faire auprès des collectivités territoriales, auprès des ONG. J'ose rajouter auprès des médias.Et ce n'est pas quelque chose qu'on fait une fois, c'est un travail au quotidien. Il y a le savoir-faire et faire-savoir.
Défendre les pêcheurs c'est aussi travailler étroitement avec les OP, pourquoi ?
Les OP gèrent en grande partie l'accès à la ressource à travers les quotas et les droits de pêche, le CRPN gère la ressource, surtout en bande côtière avec les licences. Il faut créer une harmonie entre les règles des OP et celle de gestion des ressources, et surtout travailler de concert avec les mêmes arguments pour être audible.
Dans chaque Comité auparavant, il n'y avait qu'une OP, désormais il y en aura 2, l'OPN et le FROM. Là aussi il faudra trouver, pour être efficace, les points de convergence. Je ne suis pas inquiet, les OP ont l'habitude de travailler ensemble.
Défendre les pêcheurs, c'est aussi oser proposer, oser susciter, d'aller plus loin dans l'organisation des pêcheries, avec des mesures qui souvent apparaissent comme contraignantes, mais qui après plusieurs années deviennent naturelles. On l'a vu pour la csj. Plus les métiers s'organisent, plus, collectivement, ils progressent et cela se traduit très concrètement en chiffre d'affaire !
Défendre les pêcheurs c'est aussi le faire efficacement, avec efficience comme on dit maintenant. C'est donc avoir un CRPN performant. En interne partager la connaissance, partager tout le travail, se doter d'une visioconférence.
Mais surtout informer les professionnels à travers un portail internet de la pêche normande.
On ne peut pas, d'un côté déplorer le manque d'implication des pêcheurs et de l'autre, les priver d'une information objective et totale sur tous les sujets. Le manque d'information génère la méfiance, certains pensent que "tout est décidé d'avance". Il faut susciter le débat dans la profession, c'est en confrontant les avis qu'on avance.
Informer en toute transparence, c'est un point sur lequel je m'engage.
Défendre les pêcheurs c'est aussi porter le projet d'une Maison de la Mer. C'est une idée que j'avais déjà lancé en BN. Dans la Région réunifiée elle prend tout son sens et son envergure. Véritable siège social de la pêche normande avec des bureaux professionnels, une vraie salle de réunion, un espace d'expo ouvert au public.
L'ex BN représente plus des 2/3 des bateaux et du pourtour littoral, elle doit très naturellement assumer son rôle de "locomotive".
Oui le siège sociale du CRPN devra être à Caen ou aux alentours (et pas à Trouville avec 2 antennes à Dieppe et Cherbourg), là aussi je m'y engage.
Temporairement se pose la question du leadership pendant cette période de fusion. Très clairement et sans détour,
je propose que Béatrice Harmel assure la direction du CRPN, jusqu'à son départ en retraite.
Je résume défendre les pêcheurs, c'est informer, proposer, faire connaitre, se doter d'un vrai siège social.

edelweiss.jpg
 

 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.finemaree.com/news/index.php?trackback/135

Fil des commentaires de ce billet