Plateau de fruits de mer

Crustacés et coquillages : comment bien les choisir ?

Coquillages et crustacés sont des mets fins et délicieux. De plus, chacun peut y trouver son bonheur. Toutefois, il est très important de savoir bien les choisir. En effet, pas frais ou de mauvaise qualité, ils peuvent s’avérer immangeables, voire sources de problèmes de santé ! Voici donc quelques conseils pour vous aider à les choisir correctement, pour les savourer à votre tablée.

Savoir décrypter les étiquettes des commerçants

Les consommateurs sont de plus en plus exigeants et veulent savoir ce qui se trouve dans leur assiette. Il faut bien sûr toujours lire les étiquettes mais apprendre à analyser ce qui se cache derrière ces indications données par les vendeurs est primordial.

Elles sont en effet riches en informations. Il existe par exemple des notations indiquant la fraîcheur des produits. « Extra », « A » ou « B », celles-ci tiennent compte de facteurs tels que la qualité de la chair du produit, mais également de son aspect. Le lieu de pêche est également pris en compte, ainsi que le calibre des fruits de mer.

Assurez-vous de bien lire les deux côtés des boites que vous pouvez acheter. Un nom de marque au recto peut être trompeur, une marque française pouvant faire venir son poisson de Chine ! Les mentions au verso s’avèrent bien plus révélatrices. Attention surtout à veiller à la mention « Ne jamais recongeler un produit décongelé ».

Opter pour des produits frais et de saison

Comme pour les fruits et légumes, certains crustacés et coquillages sont concernés. Si la plupart peuvent être achetés toute l’année, certains sont vendus, ou plus savoureux, durant certaines périodes de l’année. De juin à septembre, par exemple, c’est la saison des écrevisses, des gambas et des langoustines.

La chair de homard est quant à elle bien plus riche et moelleuse à cette même période de l’année. En revanche, préférez acheter des huîtres pendant les fêtes de fin d’année, tout comme les coquilles Saint-Jacques.

Choisir le calibre de ses produits

Il n’est pas facile de choisir des aliments comme les coquillages, la chair étant bien à l’abri. Il existe toutefois des astuces pour repérer les meilleurs mollusques ! Pour les coquillages dont vous ne voyez pas l’intérieur, comme le bulot, choisissez-les de taille moyenne, ou petits. Trop gros, ils s’avèrent souvent durs à mâcher ou trop caoutchouteux.

Quant aux crustacés, c’est l’inverse qu’il faut faire : toujours choisir les plus lourds. Un poids plus élevé est l’indicateur d’une carapace bien remplie et d’une meilleure qualité. Vous mangerez plus, et mieux !

Les choisir selon leur bonne conservation

C’est connu, ils doivent impérativement être achetés frais, et être conservés de même. Vous devez également vous assurer de cuire homards, moules et autres produits de la mer vivants. Fiez-vous dans tous les cas à la date de pêche si vous achetez des produits frais. Les coquillages se cuisinent au maximum trois jours après cette date.

Les produits marins doivent être vendus vivants ! Pour vous en assurer, il suffit de vérifier qu’ils sont fermés, qu’ils bougent ou qu’ils réagissent et se referment lorsqu’on les touche. Pour acheter du poisson frais, fuyez les peaux ternes et décolorées, ainsi que les yeux plats. Assurez-vous aussi que la chair soit bien ferme.

Vous pouvez également faire confiance à votre odorat. Si des produits qui ne sentent rien sont à fuir et si une odeur d’algues est normale et rassurante, une odeur désagréable est toutefois typique d’une mauvaise conservation des produits. L’été est une saison particulièrement délicate et propice aux intoxications.

Consommer des surgelés

Il existe des sachets de fruits de mer congelés, prêts à cuire, qui sont extrêmement pratique. Cependant, il est plus difficile d’être certain de leur fraîcheur ou de leur provenance.

Toutefois, la surgélation reste une méthode qui s’avère efficace puisqu’elle permet de conserver les propriétés nutritionnelles des fruits de mer. Surgelés, leur atout est sans doute le bon rapport qualité-prix. Ils sont évidemment aussi très faciles et rapides à cuisiner.

Pourtant, la plupart de ces produits sont empaquetés avec un ajout de sel important, celui-ci permettant d’augmenter le poids par l’eau retenue. Ils ont donc une fâcheuse tendance à réduire de manière conséquente lors de la cuisson.

Pour vous assurer de choisir le produit désiré, regardez son origine, et faites attention aux dénominations latines de vos aliments fétiches. Il est par exemple courant d’acheter des pétoncles au lieu de coquilles Saint-Jacques.

Derniers conseils avant la dégustation

Si ces produits, peu caloriques et riches en protéines sont bons pour la santé, les crustacés et les coquillages sont cependant interdits crus aux femmes enceintes. Ils sont également défendus à certaines personnes fragiles, comme les malades de la goutte, les personnes souffrant de problèmes cardiaques, ou celles soumises à un régime sans sel.

De plus, les fruits de mer étant souvent déclencheurs d’allergies, il faut évidemment rester prudent lors de votre première dégustation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *